Notre réalité physique n’est pas le seul monde existant. Les fées, les divinités et autres êtres peuplent d’autres plans d’existence. Ce sont ces plans qui sont regroupés sous le terme : autres mondes.

st-brendan

Voyage de St-Brendan

Il est possible de communiquer et de voyager entre les mondes, il s’agit d’ailleurs d’une des habiletés druidiques.  Ce voyage se fait dans les deux sens d’ici vers l’autre ou de l’autre monde vers nous. Ces voyages font souvent l’objet de mythes et légendes comme par exemple Pwyll qui se rend en Annwn dans la première branche du Mabinogion ou alors Preiddeu Annwn qui relate les aventures d’Arthur dans ce même monde. Un autre texte est le Voyage de St-Brendan présenté comme la découverte de plusieurs mondes.  Lorsqu’un habitant de l’autre monde vient dans le nôtre nous avons des légendes du type Selki, ou encore Mélusine.

Les caractéristiques des autres mondes celtes sont les suivantes : souvent situé à l’ouest du monde, séparé de la réalité par une étendue d’eau, abondance de fruits merveilleux, présence de créatures fantastiques, écoulement du temps différent, souvent plus lent.

île merveilleuse

île merveilleuse

C’est pourquoi le héros fera voyage en bateau et accostera sur différentes îles, chacune un monde en soi ou encore traversera un gué et sera le témoin de prodiges sur l’autre rive. D’ailleurs le voyage chamanique ou la trance de vision est nommée imram (pluriel imrama) ce qui signifie voyage au-dessus de l’eau ou au-delà de l’eau.

Dans une optique chamanique universelle, les mondes celtes peuvent se classer parmi les trois paliers : monde du dessous, monde du milieu et monde du dessus (Under, middle et upper world).

Les tertres féériques et les mondes gris, mondes des ombres, seront considérés sous terre. Les châteaux tournoyants, les mondes de cristal ou de verre seront considérés céleste ou du dessus. Les mondes du milieu sont plus difficiles à circoncire et seront accessibles quasi par inadvertance. Par exemple, les 7 années passé à table avec la tête de Bran. Cette scène a tous les aspects d’un autre monde : Abondance de nourriture, oiseaux merveilleux, écoulement du temps différent, mais il n’est pas fait mention d’une traversé d’eau, d’un vol ou d’une descente.

Créature merveilleuse

Créature merveilleuse

Le druidisant et la druidisante peut voyager vers ces mondes en utilisant le format de méditation appelé Imram ou à l’aide de rituel. La trance est facilitée par le chant, le tambour, l’encens, les onguents. Bien que ces aides ne soient pas nécessaire, elles servent à poser le cadre et vous préparer au voyage.

Les mondes sont souvent protégés par des gardiens et ceux-ci vous poseront une énigme ou vous présenteront un défi afin de vous laisser libre passage. Il s’agit d’une forme de protection tant pour ce nouveau plan que pour vous. Si vous n’avez pas encore les capacités requises pour y accéder, il vaut mieux parfaire ses apprentissages et revenir plus tard.

Quelque fois un guide se présentera à vous, dans ce cas vous êtes en droit de vérifié les compétences du guide. C’est à vous d’agir comme gardien et de ne pas vous laisser berner par une être mutin ou mal intentionné.

Pour vous aider dans vos démarches, la présence de guides personnels, ou familier en langages sorcier, ou animaux de pouvoir est très utile. Contrairement au guide qui se présente lorsque vous visitez un autre monde, votre guide est toujours avec vous et peux vous aider à passer les gardiens, vous guider dans ce nouveau plan ou vous aider à déterminer si le guide qui se présente est approprié.

La connaissance des autres mondes est essentielle à tout bon druidisant et druidisante, car cela permet d’aller chercher des connaissances et de rencontrer les divinités sur leur propre terrain. Le druidisant et la druidisante devient ainsi le pont entre les mondes et sa communauté.