Une pratique souvent suggérer au début d’une pratique druidique, magique, chamanique est de commencer à méditer. Une excellente suggestion et une recherche Google avec ‘’comment méditer’’ retournera une foule de sites plus ou moins adapter à votre objectif : améliorer votre pratique druidique. Méditer est très populaire et la plupart des techniques sont fortement inspire du bouddhisme et du yoga. L’inconvénient pour vous est que l’objectif poursuivi par cette approche est contraire à celui que vous recherchez. Voici un aperçu des différences suivit d’une approche pratique de la méditation en contexte magique et druidique.

Méditation bouddhique

Méditer est très populaire et souvent présenté dans une forme venue de l’inde, notamment via le yoga et le bouddhisme. L’objectif de ces méditations est de calmer le mental, dissoudre le Soi dans l’Univers, ne faire qu’un avec la source pour atteindre l’illumination.

Nous devons être conscients de l’impermanence (…) et, en même temps, observer la perception erronée que notre esprit a d’un « je », d’un « moi », d’un « mien » pour comprendre que ceci n’est pas moi, ceci n’est pas mien, ceci n’est pas « je ». La notion même de « je » disparaît.

Cette forme de méditation part de l’intérieur pour aller vers une source extérieure et s’y fondre. Voici une image illustrant ce concept : la Source est représentée comme un brouillard et les êtres vivants sont des structures dans ce brouillard. L’objectif de la méditation bouddhique sera de dépasser la perception d’être un élément DANS le brouillard afin de parvenir à la réalisation que tout est brouillard et les éléments ne sont qu’illusion.  La notion de relation disparaît puisque toute chose étant égale et indifférencié elles ne peuvent s’influencer. Ce qui est tout le contraire de ce qu’une méditation en pratique druidique chamanique recherche.

Méditation magique et druidique

méditation druidiqueLorsque nous méditons c’est pour chercher une connexion avec l’environnement naturel. Nous allons partir de l’extérieur de soi vers l’intérieur, le mouvement inverse.  Plutôt que de chercher à se dissoudre nous voulons percevoir la connexion qui existe entre tous les êtres. Nous voulons prendre conscience de la toile qui relie tous les êtres entre eux. Ce sont ces liens qui permettent à la druidisante et au druidisant de s’aligner avec les cycles et accéder à la sagesse ancestrale. Ce sont ces mêmes liens qui permettent d’agir à distance, de rétablir l’harmonie. Une vision claire des relations entre les êtres permet de dénouer des nœuds, faire vibrer des cordes et rétablir un motif (patern) brisé.

En pratique

Installez-vous confortablement, allongé sur le sol avec un coussin ou assis sur une chaise droite. S’allonger au lit se termine souvent par une sieste alors je ne vous le conseille pas.

Observez votre respiration, tel qu’elle est en ce moment, sans chercher à la modifier.

Relaxer votre mâchoire de façon à ce qu’elle soit entre ouverte.

Respirer par la bouche, toujours sans forcer ni contrôler.

Observer le flot de votre respiration : est-ce que l’inspire est plus long que l’expire ? L’inverse ?

Est-ce que votre respiration coule facilement ? Sentez-vous qu’elle pénètre tout votre corps ou y a-t-il des endroits où ça bloque ?

Invitez votre respiration à entrer plus profondément dans votre corps, sans forcer. Avec la pratique vous arriverez à respirer du haut du crâne jusqu’au bout des orteils.

Lorsque vous avez atteint l’amplitude maximal pour cette session, concentrez-vous sur le mouvement d’air causé par votre respiration.

Variante royaume du ciel

L’air que vous inspirez a déjà été utiliser plusieurs fois par de nombreux être vivants.

L’air que vous expirez sera recyclé par le monde végétal avant de retourner dans le cercle sans fin des respirations vivantes.

Par votre respiration vous vous connectez à ce grand cycle et à tous les êtres qui y participent. Prenez conscience de cette ronde sans fin et de votre place dans cette dance infinie.

Cet acte simple, porteur de vie, est la base de la connexion entre vous et votre environnement.

Variante royaume de l’eau

Prenez conscience du mouvement du sang dans votre corps, de la lymphe, de l’urine et de la sueur.

Quelle est la relation entre ces mouvements fluides et le cycle de l’eau terrestre ?

Variante royaume de la terre

Prenez conscience de votre squelette, sa mobilité, sa flexibilité.

Quelle est la relation entre le squelette qui vous supporte et la croute terrestre ?

Quelle est la relation entre les montagnes et vos os ?

Quelle est la relation entre les minéraux qui vous composent et ceux qui parsème la terre ?

Retour à soi

Doucement, reprenez conscience de votre corps en suivant le mouvement de votre ventre.

Étirez-vous tranquillement et buvez un verre d’eau pour vous ancrez à nouveau dans l’instant présent.

Rappelez-vous que vous êtes parti intégrante de la toile universelle et que vous y avez accès en tout temps…à chaque respiration, à chaque respiration.

Cette méditation en apparence simple peut apporter beaucoup d’enseignement et de pouvoir. En augmentant votre conscience de la relation entre les êtres vous découvrirez de nouvelles façons d’influencer ceux-ci afin de rétablir l’harmonie.

Prenez des notes dans un carnet afin de suivre votre progression. Certains blocages se libèreront et d’autres apparaîtront. Vous pouvez avoir des moments d’illuminations lorsque vous prenez conscience de la toile qui relie tous les êtres.