Blodeuwedd est la déesse qui préside la roue de l’année entre Gwyl Mair et Calan Mai. On peut trouver son histoire dans la quatrième branche du Mabinogion : Math, fils de Mathonwy.

Blodeuwedd est créé de toutes pièces par Gwydyon et son oncle Math afin de briser le sort jeté par Arianrhod sur son fils Lleu : il n’aura jamais une femme de la race qui peuple cette terre en ce moment.

Lors d’une absence de Lleu, Blodeuwedd s’éprend de Gronw Pebyr et à deux ils devisent un plan pour éliminer Lleu. Le jour dit, Lleu blessé s’enfuit et les amants laissent libre cours à leur amour.

Gwydyon retrouve Lleu et lui rend la santé avant de poursuivre Blodeuwedd et de la punir en la changeant en chouette.

Cette déesse est associée à l’élément air et à la couleur jaune.

La phase lunaire qui lui correspond est la nouvelle lune.

Fleurs d’aubépine

Les végétaux qui la composent sont : fleurs de chêne, genêt, reine-des-prés, nielle des blés, aubépine, ortie, primerose, fleurs de marronnier et celle du haricot.

D’ailleurs, son nom signifie « visage de fleurs ». Son animal est bien sûr la chouette.

Son histoire est riche d’enseignement, au-delà du premier abord qui réduit cette déesse au rang de femme infidèle et volage. Elle a été créée pour servir de femme selon des besoins et une vision imposée de l’extérieur. La rencontre de Gronw Pebyr se fait par devoir d’hospitalité, ce n’est qu’une fois la conversation engagée que Blodeuwedd se découvre des sentiments et intérêts propres. C’est à se demander si les gens de sa maisonnée la considéraient comme humaine ou si Gronw Pebyr est le premier à l’avoir abordé comme une « vraie » personne puisqu’il ignorait son histoire.

Cette rencontre la révèle à elle-même et on voit le début de sa vie active. Elle choisit son compagnon et agit afin d’obtenir ce qu’elle désire plutôt que de rester passive dans un rôle qu’on lui a imposé. Ce n’est plus une demoiselle en détresse comme dans les contes de fées.

La fin semble injuste avec la transformation en chouette doublé de la mise en garde : « tu n’oseras jamais montrer ta face à la lumière du jour, par crainte de tous les autres oiseaux. » Par contre, la chouette est symbole de sagesse et est aussi un redoutable prédateur. Cette transformation peut aussi être vue comme une prise de pouvoir et sa reconnaissance.

Blodeuwedd née de fleurs est vierge et douce, incarnant la femme idéale. Blodeuwedd signifie toujours chouette en gallois et de ce fait elle règne sur la nuit et son cri effraie les gens. Cette caractéristique, être effrayé de ce qu’on ne connait pas, ou ne contrôle pas, ajoute à l’histoire et l’enseignement que cette déesse peut nous apporter.