Traditionnellement célébré le 1er mai, Calan Mai est un moment fort de l’année, un des portails principaux. Cette fête marque le début de la moitié lumineuse du cycle et tout comme à Calan Gaeaf un grand feu est allumé. Cette fois, les offrandes déposées appelleront les bénédictions et la croissance.

Nous avons travaillé durant la moitié sombre sur notre ombre, ce que nous voulions relâcher, transmuter. Nous avons exploré notre ombre et sommes descendus à la racine de ce qui nous empêche d’avancer et nous l’avons extirpée de nous afin de faire place nette.

L’énergie de Calan Mai est jeune et joyeuse, en expansion. Il ne tient qu’à nous de l’utiliser pour faire avancer nos projets. La place libérée durant la noirceur sera utilisée, car la nature a horreur du vide. En tant que druides, nous sommes conscients des cycles et nous cherchons à nous aligner sur ceux-ci.

Le portail de Calan Mai sera utilisé pour brûler nos offrandes et appeler ce que nous voulons faire croître à la place que nous avons fraîchement nettoyée. Là où il y avait noirceur, nous apporterons la lumière et nous travaillerons à nous améliorer et révéler nos qualités et projets au grand jour.

Naturellement, nous ne sommes jamais seuls dans la Tradition. Calan Mai marque l’arrivée de Rhiannon comme déesse primaire pour la période lumineuse. Elle nous accompagnera jusqu’à Calan Gaeaf. Son consort changera en cours de cycle, passant de Pwyll à Manawyddan.

L’énergie de Rhiannon est très maternelle dès le début, mais à travers son mythe, dans la première et troisième branche du Mabinogion, nous pouvons voir une certaine sagesse qui s’installe. L’impétuosité de la jeune fille qui refuse l’homme choisit par son père, laisse place à la femme mature qui accepte Manawyddan lorsque proposée par son fils. De même, elle reste stoïque devant l’injustice, lorsqu’accuser faussement d’avoir tué son fils et peut nous fournir la force de continuer à cheminer vers nos propres objectifs malgré l’adversité.

Dans la tradition d’Avalon, Calan Mai est célébré lorsque la pleine lune est en scorpion et le soleil en taureau, soit le 10 mai de cette année. Cela nous donne une fenêtre de 10 jours entre le Betaine fixe et celui changeant d’Avalon.

Profitez de ce moment pour ressentir le pivot entre l’ombre et la lumière. Portez attention à vos rêves : qu’est-ce qui cherche à émerger au grand jour ? Quels sont les symboles qui reviennent tant dans vos rêves que dans votre vie éveillée. Si vous utilisez un système divinatoire, consultez-le afin de voir les énergies à venir et les utiliser au mieux dans vos projets.

Toutes ces informations vous aideront à préparer votre offrande et définir sur quoi vous voulez travailler pour les prochains 6 mois. Inscrivez les symboles que vous avez reçus sur une baguette, un parchemin, un morceau de papier. Écrivez votre projet en toutes lettres ou représentez-le de façon symbolique. L’important est d’utiliser un support flammable et naturel et de le charger de votre intention et vos énergies.

Lors de votre célébration de Calan Mai, jeté votre offrande au feu sacré et prenez le temps d’observer sa combustion. Celle-ci vous donnera des indices sur le déroulement de votre projet.

À vous d’utiliser les prochains jours pour vous aligner avec les énergies qui jaillissent et ne demandent qu’à porter vos projets dans leur incarnation. Le temps de la réflexion tire à sa fin, voici le moment d’agir dans le concret.